mercredi 24 février 2016

Ideapolis, le laboratoire d'idées qui questionne le système actuel

La France va mal. Les intellectuels, de Zemmour à Baverez en passant par Finkielkraut, se plaisent à disserter sur son déclin, qu’ils présentent comme inéluctable. Notre économie est en panne. Notre société se déchire. L’espoir semble mort. En tant que jeunes, nous ne pouvons l’accepter. Il est urgent de remonter aux racines du problème qui ronge, détruit, abat la France depuis des décennies : la crise de la démocratie.

L’abstention est au plus haut et les Français ne croient plus en la politique, ils fustigent en masse les politiciens, le thème d’extrême-droite du “Tous pourris” revient en force. 

Nous devons lutter contre cette dérive politicienne en revenant aux fondamentaux : reformuler notre rapport aux institutions, la base de la République ; questionner ce qu'est aujourd'hui la démocratie, la remettre en question par rapport à ce qu'elle devrait être. 
Et de même pour la politique : rappelons que, stricto sensu, c’est la science qui recherche le bien commun, qui promeut l’intérêt collectif sur les aspirations particulières. Relisons Machiavel, Hobbes et Tocqueville afin de retrouver le sens profond de la politique. 


D’autant plus que l’essor des nouvelles technologies nous ouvre à nous, la génération Z, de formidables opportunités. Le renouvellement de la démocratie pourrait donc passer par une nouvelle utilisation des technologies disponibles. 


C’est dans cette logique qu’Ideapolis a été fondé. Ce laboratoire d’idées participatif en ligne remet en cause le système actuel, et espère, par la suite, proposer des solutions plus concrètes. 

Nous avons besoin de vos idées, de vos qualités, de vos observations, bref, de vous. 

Ensemble, nous pouvons renouveler la démocratie.




Vous pouvez dors et déjà suivre la page Facebook d’Ideapolis. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez, les liens pour participer au débat en cours, et les articles bilans que nous publions après chaque débat.
Le premier article de synthèse est déjà disponible : Qu'attendons-nous de la politique dans notre vie ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire